Bye-bye NSW, welcome QLD

Lorsque l’on est expatrié, les souvenirs que l’on se créer au gré de nos pérégrinations sont parfois bien différents des intérêts listés dans le Lonely Planet. Je m’explique : dans l’imaginaire collectif, Sydney c’est l’Opéra, Harbour Bridge, Bondi et le Fish Market. Ça l’a été pour moi en tous cas, quand j’ai découvert la ville. Mais entre être touriste et vivre au quotidien quelque part, il y a un monde …

DSC_0487

Avec mes galères d’après bush, la ville ressemblait plus à « le café où j’ai écris mon rapport pour l’avocat », « la rue où l’avocat m’a annoncé ça », etc. L’auberge de jeunesse qui m’avait accueilli à mon arrivée et que j’avais apprécié, était désormais la tanière dans laquelle je passais mes jours à ressasser et à travailler mes écrits. Ne voulant pas que mes souvenirs de Sydney ressemblent à ça, j’ai décidé de partir. Et c’est la meilleure décision que j’aurais pu prendre.

Que vous soyez expat’ ou tourdumondiste, il y a forcément des hauts et des bas dans un voyage au long cours. Les galères font partie de l’aventure mais rien ne sert d’en rajouter non plus ! Je ne saurais que trop vous conseiller de partir, lorsque cela ne vas pas. Changer d’air et d’environnement, découvrir d’autres rues et d’autres parcs, prendre de nouvelles habitudes. Pour quelques jours au moins, redevenir un touriste avec des étoiles plein les yeux.

DSC_0494

C’est donc dans cet esprit que j’ai quitté le New South Wales, pour rejoindre Brisbane, dans le Queensland. D’autant plus que je savais que j’allais y retrouver Travel Heart ! Une semaine après avoir fait Dubbo-Sydney, je repars pour 11h de trajet. Alors que je n’étais pas au top, les 1ers kilomètres qui défilent à travers la vitre suffisent à me faire prendre conscience que j’ai pris la bonne décision.

Changement de décor et surtout de température en arrivant à Brisbane. Je découvre les palmiers en même temps que la chaleur suffocante du Queensland … J’apprécie également la ville, moins dense et plus « verte » que Sydney, avec son jardin botanique et son lagoon.

DSC_0530

Pour ce nouvau départ, mes objectifs sont simples : l’idée d’obtenir gain de cause dans mon histoire de farm work s’éloignant de plus en plus, il me faut travailler à nouveau pour arriver à bout de mes 88 jours, tout en cherchant une voiture. Si je suis chanceuse ça sera donc boulot, sinon, road trip !

Avez-vous déjà vécu ce genre de situation ? Partir pour continuer à profiter de votre voyage ? Où êtes-vous allés ? Quels sont vos astuces pour se rebooster durant un voyage au long cours ?

17424872_425373557795790_8413988112847701517_n
Copyright Guéno Skalpovich

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s