Emerald, Gemfield area, Winton : pierres précieuses et animaux insolites aux portes du désert

28 mai 2017 : Rolleston, Springsure

Nous prenons cette fois-ci une route que Mélissa et Guéno connaissent bien … Et pour cause : ils ont passé 2 mois à travailler dans une cattle farm entre Rolleston et Springsure. Séquence pèlerinage ! Je me souviens de mon grand étonnement d’avoir vu leur ferme au bord de la highway … Moi qui était perdue à 30 bonnes minutes de route de bush défoncée, du bitume le plus proche !

20170530_103249Après cette séquence émotions et good riddance, nous filons à Springsure. Nous découvrons l’Office du Tourisme, qui se trouve en fait dans un shed (hangar), qui vous est forcément familier si vous avez fait votre farm work

 

Bon plan ami.e backpacker : des fruits gratuits se trouvent parfois à disposition : ce jour ci, nous glanerons ainsi des citrons en vu d’une future limonade homemade. Les petits plaisirs simples de la route !

La charmante retraitée derrière son stand de souvenirs, engage la conversation et nous questionne sur notre itinéraire. Nous précisons donc que nous sommes en tout début de road trip mais que notre but est de rejoindre Darwin. Cette dame nous présente alors Darwin comme une ville multiculturelle, avec ses plages immenses, ses marchés où l’on peut déguster différentes spécialités des 4 coins du monde. Nous sommes emballées ! C’était sans compter l’ajout de sa mise en garde :

– But be carefull girls, they’re a lot of black fella* up there …

* : fella, slang de fellow qui signifie « appartenant au même groupe », « type », « camarade », « proche », « ami » en fonction du contexte

Nous pensons avoir mal compris mais non : dans cet Office de Tourisme, on nous met en garde quant à la présence de noirs … Dois-je rappeler que ces noirs en question sont les premiers habitants de ce pays ? Quand bien même danger il y aurait (ce dont nous doutons fortement, tant ce pays est safe), quel est l’intérêt de pointer du doigt la couleur de peau ? Les Australiens blancs seraient tous gentils et les méchants Aborigènes tous des voleurs ?!

Nous sommes sidérés de cette dichotomie de bas étage, qui plus est dans un lieu d’information touristique !! Welcome in Oz … Comme avec beaucoup de propos racistes entendu depuis notre arrivée, nous répondons vaguement que nous ne sommes pas apeurées et verrons bien par nous-même surtout.

Cette dame enchaînera ensuite avec un discours positif voir carrément élogieux de la culture Aborigène : les peintures, les ressources des parcs nationaux comme Uluru ou encore Kakadu. Alors je suis perdue. Deuxième découverte : après la distinction manichéenne entre blancs et noirs, il existerait deux sous-catégories. Les gentils Aborigènes qui peignent et font des cérémonies traditionnelles et les méchants « black fella » qui volent et traînent les rues ?!

Nous partons enfin, bien tristes et encore une fois écœurées de ce genre de propos. Depuis moins d’une semaine que nous sommes partis, c’est effectivement la deuxième fois que nous sommes « mis en garde » au sujet des Aborigènes …

DSC_0022
Entre Springsure et Emeral, stop au Rocher de la Vierge

29 mai 2017 : Emerald, Gemfield area (Anakie, Spphire, Rubyvale)

DSC_0023

Nous nous arrêtons ensuite à Emerald, ville qui mérite le coup d’œil pour ses Jardins Botaniques. En plus de la balade agréable, vous pourrez également garer votre véhicule gratuitement pendant 20 heures, juste à côté. Avec des toilettes, des BBQ et un point d’eau, cela en fait un free camp assez sympa.

DSC_0029

20170528_170310
A Morton Park, la plus grande reproduction au monde des tournesols de Van Gogh. A 25 mètres de haut !

Nous prenons ensuite la route direction Gemfield area, pour visiter Anakie, Sapphire et Rubyvale. Et nous faisons un saut back in time en découvrant ces villages de chercheurs de pierres précieuses … On pourrait voir débarquer un cow boy à tout moment, chapeau, bottes et tamis à la main sans que cela ne choque quiconque !

20170529_163553

Les baraquements de fortune s’enchaînent et se ressemblent : petit, miteux et sans grand intérêt. En effet, certains chercheurs de pierres précieuses passent plusieurs mois à vivre dans ces habitations (et donc à creuser dans leurs jardins), avant de rejoindre les villes aux alentours, où ils possèdent des maisons.

La légende dit qu’il y a longtemps, un chercheur amateur aurait trouvé un saphir de grande valeur … Si vous voulez tenter l’expérience, il faudra s’acquitter d’une fossicking licence (payante), vous donnant le droit de chercher sur le terrain des particuliers qui le proposent.

A Rubyvale, nous nous arrêtons malheureusement trop tard pour visiter la mine et jouer aux apprentis chercheurs … Tanpis, pas de saphir pour nous !

20170529_163434

Les paysages commencent à être un brin morose, au fil des kilomètres avalés : heureusement, il y a la wildlife pour se divertir ! Je suis par exemple stupéfaite de découvrir des groupes de dromadaires nonchalamment postés au bord de la route ! L’Australie compte effectivement la plus grande population sauvage de dromadaires aujourd’hui. On les estime à environ 1 million disséminés un peu partout dans le pays. Introduit et utilisés par l’Homme de 1840 à 1920, ceux-ci ont tout bonnement été relâchés dans la nature dès lors qu’ils ne « servaient » plus …

Ce jour marque aussi symboliquement mes 6 mois de WHV … M’approchant plus du bilan des 1 an à l’heure où je rédige ces lignes, il m’est difficile de me replonger dans l’exact état d’esprit dans lequel j’étais. Heureuse d’avoir pu expérimenter le HelpX, soulagée d’en avoir (presque) fini avec le farm work, impatiente de poursuivre ce road trip mais aussi pleine de questionnementsM’aurait-on menti sur l’Australie ? Ce pays dont tout le monde rêve et au sujet duquel tous m’ont dit que j’allais « forcément adorer » ? 6 mois après mon départ, je n’ai pas de coup de cœur pour ce pays et suis plus déçue qu’emballée. Le bilan final sera plus détaillé pour vous livrer mon ressenti après 12 mois de WHV !

30 mai 2017 : Alpha, Barcaldine, Ifracombe, Longreach

Ce matin-là avant de prendre la route, nous rencontrons des Aussies retraités, fuyant le froid du Sud pour se réchauffer au Nord, comme beaucoup. Ces derniers nous donnent LE bon plan qui fera notre journée : une douche chaude gratuite (ou presque, via l’honesty box) à Jericho ! Minuscule village où nous n’avions pas prévu de nous arrêter , nous changeons nos plans et les remercions.

Nous faisons une pause à Alpha, village de bush typique. Ici, le café est gratuit pour les conducteurs et nous en profitons pour faire un brin de causette avec une Mamie adorable qui tient l’Office du Tourisme.

20170530_103724
Alpha’s mural : fresque retraçant la vie de l’époque des pionniers

Cette dernière partage avec nous la légende du coin : un homme aurait trouvé une opale, de grande valeur, dans son jardin. De peur que d’autres fassent la même découverte ou lorgne sur son bout de terre, celui-ci inventa des histoires de bad luck au sujet de la pierre. Ainsi, quiconque trouverait une opale sur son chemin ferait mieux de ne surtout pas la ramasser, sous peine d’être maudit. L’histoire précise que cette malédiction de pierre précieuse a bien servi au fameux propriétaire, qui les garda pour lui tout seul ! J’ai un excellent souvenir d’Alpha et me dit qu’enfin, je comprends le fameux « accueil du bush », qui m’a semblé très chaleureux. Dommage que je ne l’ai pas rencontré plus tôt !

20170530_104636
Bois pétrifié, type de fossile datant de millions d’années …

Direction Barcaldine ensuite, pour observer son fameux « arbre de la connaissance ». En 1891, des tondeurs de moutons ont fait grève en se réunissant sous cet arbre, pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail. Cet événement aura donné naissance à l’Australian Labor Party (parti des travailleurs).

Barcaldine 30.5

A Ifracombe, nous découvrons les prix hallucinants de l’essence : pas de doute, le désert est proche !

20170530_164052

Nous profitons de cette pause pour nous dégourdir les jambes en visitant une exposition à ciel ouvert sur les machines agricoles et la vie rurale de l’époque.

20170530_163955

20170530_175934

 

 

Nous arrivons ainsi à la tombée de la nuit à Longreach. La ville est très petite, articulée autour d’une seule grande allée commerçante, me rappelant les petits commerces de bord de mer (et pourtant, nous en sommes très loin !).

 

 

 

31 mai 2017 : Winton

Nous fêtons notre première semaine sur la route en rejoignant Winton, dernière ville avant le désert.

Petite mais assez sympathique, Winton est connue pour être la « ville des dinosaures », en référence au Dinosaur Stampede National Monument, situé au beau milieu du désert.

Nous trouvons une free fossicking area en villenous permettant de récolter quelques belles pierres. Précieuses je ne crois pas mais l’exercice est amusant. Nous découvrons également les personnalités de l’outback : Willy Mar (Mar Yen Shoo), un cultivateur chinois venu tenter sa chance ici en 1947, dont vous pouvez découvrir l’histoire touchante et visiter les jardins à l’abandon. Ou encore Arno’s House, qui a amassé quantité d’objets de récup’ pour customiser sa maison.

Parmi les curiosités insolites de Winton, je vous présente la Musical Fence … Au beau milieu d’une zone industrielle, une fence (clôture) et des gradins, ainsi que quelques objets recyclés : tuyaux, bouts de ferraille, couvercles de poubelle, bâtons. Et c’est parti pour un bœuf improvisé aux portes du désert ! How Aussie is that ?!

20170531_162245

Les bidons d’eau et d’essence sont pleins, nous sommes équipés en conserves et nouilles instantanées : prêts à affronter le désert !

Nous prenons la route du Dinosaur Trail à mesure que le soleil se couche. Ce soir, nous dormirons dans l’immensité du désert, avec les étoiles filantes au-dessus de nos têtes …

DSC_0084
Le désert : une vraie casse à ciel ouvert …

3 réflexions sur “Emerald, Gemfield area, Winton : pierres précieuses et animaux insolites aux portes du désert

  1. Ping : Itinéraire road trip 1 – Du QLD au NT – Belle est la Route

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s